Repasser son permis de conduire à la suite de son annulation.

Dans le cas où le conducteur commet une infraction suite à un taux d’alcoolémie supérieur à la norme. Le conducteur peut être sanctionné par un retrait de son permis dont le mécanisme peut passer par la suspension, la rétention, même l’annulation. L’annulation du permis de conduire est en principe l’annulation ou invalidation du droit de conduire tout véhicule quelconque par lequel le permis est imposé. Cette sanction est exclusivement prononcée par le juge. Par contre, le préfet possède le droit d’annuler un permis de conduire seulement pour un motif médical, notamment suite à l’avis d’un médecin.

Les cas d’annulation de permis pour alcoolémie.

Repasser son permis après annulation pour alcoolémieD’une part, la récidive de la conduite avec alcool. La récidive est l’action de commettre une seconde infraction après une première condamnation. Dans le cas d’une récidive de conduite en état alcoolique, le juge prononce ainsi de façon automatique une annulation dont l’âge moyenne de 3 ans. Pour repasser son permis après annulation pour alcoolémie, il faut passer différents examens psychotechniques et médicaux de même que les épreuves du permis de conduire qui comprend code et conduite par rapport à l’ancienneté de votre permis.

D’autre part, l’annulation de permis peut-être décidée par le juge de par la gravité du délit soit due à un nombre de points nul. Cependant, il y existe deux cas d’annulation. En amont, l’invalidation du permis de conduire. Cela constitue une annulation du permis de conduire parce que le solde de point correspond à 0. Par contre, le conducteur à la possibilité pour la récupérer en disposant un délai de six mois dans le but de repasser son permis. En aval, l’annulation judiciaire qui est en principe prononcée par le juge étant mentionnée sur le casier judiciaire. Le juge intervient quel que soit nombre de points dont dispose le conducteur, de son permis antérieur à l’infraction.

Comment repasser son permis invalidé ?

Pour avoir en possession ce nouveau titre de conduite, l’étape est différente dans la mesure où  vous possédiez votre permis depuis plus de 3 ans ou moins de 3 ans. En effet, il faudra passer des épreuves pratiques et théoriques de votre permis en passant avec succès un examen psychotechnique et médical. Ainsi, la préfecture vous impose d’être examiné par un professionnel de santé pour pouvoir récupérer votre permis. Il est donc indispensable d’effectuer un test psychotechnique. Cependant, l’ordre de passage de ces examens primordiaux varie selon les départements. De ce fait, il est conseillé de contacter une préfecture pour connaître par où commencer.